28 octobre 2018

Répondre à la critique avec intelligence

Je me rappelle mon premier emploi d’été chez un pépiniériste. Mon rôle était de désherber les champs de fleurs, retirer les mauvaises herbes. Il fallait recommencer indéfiniment jusqu’à la récolte car les mauvaises herbes repoussaient quasi aussi vite que retiré. J’ai été alors critiqué par le chef qui m’a dit des mots qui résonnent encore dans ma tête : « tu n’es pas dégourdi». Ma réaction fut silencieuse mais une forte rage contre cet homme m’envahit à ce moment là. Je me suis mis à détester cet homme.

Et vous, comment réagissez quand un collègue émet une critique ? Quand on vous dit qu’à chaque fois que vous recrutez, ce sont de mauvais profil ? Quand votre partenaire vous fait un reproche ? Réagissez-vous à chaud ? Prenez-vous les choses à cœur en éprouvant de la rancœur ? Ou, réagissez-vous avec calme et intelligence, comme un leader qui prend les meilleures décisions ?

Se justifier n’est pas la bonne réponse à avoir. C’est prendre personnellement la critique en dévoilant que votre ego est touché. C’est une réaction à chaud, donc émotionnelle qui est le fruit de votre perception de la critique. Marco brésilien expatrié en France,  lors d’un entretien annuel a reçu le commentaire de son manager suivant : « tu dois améliorer ta communication avec les clients ». Lui a interprété ce reproche avec sa perception : « son niveau de français n’est pas bon ».

Prenez un peu de recul pour analyser vos réactions. Ont-elles été constructives ou pas ? La colère, la confrontation ne mène que très rarement à la résolution d’un problème.

Voici une alternative de réaction à avoir dès qu’on veut fait un reproche une critique est « qu’est-ce qui vous fait dire cela ?».

« je trouve que tu te laisses aller, tu n’es pas attentionné, tu te reposes trop sur moi, tu m’aimes moins, ta maison est mal aménagée» ou « vos résultats sont moins bons, vos recrutements ne sont pas bons, votre équipe est indisciplinée, vous n’atteindrez pas vos objectifs, vous ne correspondez pas au profil ». Essayez avec ma question magique, vous allez voir les bienfaits :

> Cela oblige votre interlocuteur à préciser le pourquoi de ses propos, donc à lui se justifier. Et vous savez quoi ? La plupart du temps les propos sont exagérés. Il n’y a pas de vrais arguments derrière la critique et cela décrédibilise du coup les propos. Il s’agit souvent de propos émotionnels, basées sur des ressenties et non des faits et vous devez vous en assurer grâce à cette question.

> Si toutefois il y a vraiment des arguments qui justifient la critique, ils sont désormais clarifiés. Vous avez gagné du temps pour reprendre le contrôle de vos émotions, et vous pouvez maintenant vous justifier ou orienter votre réponse vers la recherche de solutions d’améliorations.

Voici une façon d’avancer dans vos relations en les développant sur des rapports constructifs.

Challenge :

Comment avez-vous réagit les 3 dernières fois qu’on vous a fait un reproche ? Colère, silence, justification ou une autre réaction ?

Utilisez « qu’est-ce qui te fait dire cela » aurait-il pu générer de meilleurs résultats ?

FT conseil : je ne prends pas personnellement ce qui est dit, je cherche à obtenir des précisions.


Un cadeau gratuit pour vous

Mes conseils font sens pour vous ! Alors téléchargez gratuitement un de mes livres qui va améliorer votre vie, vos relations et votre carrière.

Choisissez votre livre gratuit

Articles associés