Coach relooking et personal shopper…

Quelles différences ?

Un concept New-Yorkais
Le conseil en image consistait initialement à définir les couleurs qui conviennent le mieux à une personne, ainsi que la manière de les agencer. L’étude de la colorimétrie adaptée aux personnes a été développée par Johannes Itten (il fut l’un des professeur du Bauhaus de 1919 à 1923), puis par Suzanne Caygill. Carole Jackson a développé une analyse des types de personnes, dite méthode des 4 saisons. Par la suite, des professionnels issus de différents courants de psychologie de la communication ont rejoint le conseil en image personnelle pour étendre les domaines d’activités. D’où les différentes appellations Conseiller en image personnelle, Coach Relooking et Personal Shopper. Contrairement à une croyance répandue, le mot relooking n’a jamais été employé dans la langue anglaise. Le terme employé en anglais est make-over. Le terme relookage est également employé pour désigner le relooking.
Concept anglo-saxon né dans les années 70 qui vise à révéler, identifier, à magnifier la personnalité selon le potentiel intrinsèque de chaque individu, faire émerger les atouts en osant, en innovant, mais sans jamais trahir l’authentique personnalité. Ce professionnel se base principalement sur l’analyse de la morphologie et plus récemment sur l’analyse de la personnalité. Initialement, ce conseiller personnel été réservé aux stars ou politiques pour orienter les choix de son client dans le domaine de l’habillement, mais c’est un phénomène qui s’est largement démocratisé aujourd’hui. Car au fond de lui même chaque individu a envie d’être remarqué…et remarquable ! Avoir du style, paraître à la mode, être élégante sans sembler faire d’efforts. Plaire, séduire et s’aimer. Tout cela fait partie intégrante de la vie. D’ailleurs, le droit de plaire et de se faire plaisir n’est pas exclusivement réservé aux femmes, c’est un concept aujourd’hui pleinement assumé par les hommes.

Share